Travaux sur le talus de la RD 21 à Beauchastel : les sensibilités écologiques au cœur des réflexions

Le talus de soutènement de la RD21 est détérioré du fait de la perpétuelle évolution du lit de l'Eyrieux. Lors des crues de l’automne 2019, la partie basse de la berge a été détériorée de manière importante sur environ 200 m. De prochaines crues (très probables en période cévenole) pourraient ainsi mettre en péril la stabilité de la voirie, motivant ainsi l'intérêt public majeur et le caractère urgent d'un confortement.


Dans ce contexte, une série complète d'inventaires naturalistes a été conduites en 2021 et 2022. Ces inventaires ont permis d’évaluer les enjeux selon une vision fonctionnelle et paysagère. Ils ont porté sur les composantes suivantes :

– Les habitats naturels et la flore (espèces patrimoniales et exotiques à caractère envahissant) ;

– Plusieurs groupes taxonomiques faunistiques (amphibiens, entomofaune, avifaune, chiroptères, mammifères terrestres, reptiles, poissons et crustacés).

Plusieurs enjeux forts sur le secteur ont ainsi été identifiés :

– La présence localement de plusieurs espèces remarquables dont la Loutre et le Castor d'Europe,

– Des habitats (ripisylves, berges abruptes, etc.) favorables à de nombreuses espèces,

– L'identification d'espèces et d'habitats d'intérêt communautaire.


Les résultats ont motivé la définition d'un ensemble de mesures d'évitement, de réduction et de compensation in situ, et par conséquent, la mise à jour du projet dans sa version PRO en date de 2020.


Plusieurs dossiers de demande d’autorisation sont conjointement élaborés :

– Une demande d’examen au cas par cas, le projet faisant plus de travaux sur berge de plus 200 ml (Art. R. 122-17 du CE) ;

– Un dossier d’incidences Natura 2000, le projet étant en interaction directe avec le site « Vallée de l’Eyrieux et ses affluents » ;

– Un dossier de demande de dérogation au titre de la protection des espèces (Art. L. 411-1 et L. 411-2 du CE) à minima pour la perturbation induite par le projet sur les espèces protégées ;

– Un dossier d’Autorisation Loi sur l’eau, le projet faisant plus de travaux sur berge de plus 200 ml (Art. L. 210-1 du CE).

Leur instruction par l'Autorité Environnementale (AE) et par les instances scientifiques permettra d'intervenir sur le talus à l'automne 2023. Un suivi spécifique en phase chantier sera alors réalisé par nos soins pour s'assurer que l'ensemble des mesures en faveur de la biodiversité soit respecté par les entreprises et la maîtrise d'ouvrage.


Localisation Beauchastel RD21 Travaux talus
Localisation Beauchastel RD21 Travaux talus

© Photo de couverture : Martin Pavlik



MOA | Département de l'Ardèche

Équipe | Ubiquiste / EcoType

Durée | Août 2021 – Printemps 2024

Localisation | Beauchastel (07)